Cet été, pratiquez le Swimrun !

Cet été, pratiquez le Swimrun !

Entre courir et nager, pourquoi choisir ? Ce qui n’était au départ qu’un jeu un peu fou entre amis est rapidement devenu une discipline sportive à part entière, prenant des proportions mondiales grâce à ses qualités attrayantes. En 2017, l’on comptait déjà plus de 260 courses à travers le monde.

Né en 2002, en Suède, le Swimrun (littéralement « nage et court »), associe la natation (en combinaison néoprène)  et la course à pied en plein air, autour des lacs, fleuves et littoraux.

Un pari, un jeu, un sport.

Relier le plus rapidement possible, par la nage ou la course à pied, deux hôtels séparés par des îles et une géographie en dent de scie, voici le défi initial que se sont lancés quatre amis de longue date, au cours d’une soirée « arrosée ».

Michael Lemmel et Mats Skotts reprendront cette idée pour créer, en 2006, la première course de Swimrun, intitulée Ö till ö. Du nord au sud : 64 kilomètres de course et 10 kilomètres de nage,  dans une eau à -10°C. Seulement deux équipes sont arrivées dans les délais (sur onze).  Le Swimrun était né.

Depuis, cette pratique ne cesse de se perfectionner et d’approfondir ses règles afin d’attirer toujours plus d’adaptes à travers le monde, à commencer par les amoureux du sport et de la nature.

Les principes fondateurs

Le Swimrun est un sport encore jeune et comme toutes nouvelles pratiques, ses contours doivent encore se préciser. Cependant, il existe des valeurs intrinsèques qui ne subiront aucun changement, tant elles définissent l’esprit de ce sport, à commencer par l’esprit d’équipe.

A l’instar de cette bande de copains, liés par l’amitié, le Swimrun se pratique en binôme, contrairement au Trail ou à l’Aquathlon. C’est un moyen à la fois pratique pour augmenter la sécurité des deux participants, partager l’expérience et repousser les limites.  Apprendre à se mieux se connaître, apprendre à courir et nager ensemble, rien de tel que le Swimrun pour renforcer les liens dans un couple par exemple, ou pour pratiquer une activité en famille.

Pour distinguer le Swimrun des autres épreuves sportives comme le Raid ou le Triathlon, il faut avoir à l’esprit que vous devrez garder votre équipement du début à la fin. Si vous voulez plus d’eau, il faut l’emporter et la garder jusqu’au bout. Si vous prenez une paire de palmes, il vous faudra trouver un moyen de la transporter durant les phases de courses à pied.

Une plongée dans la nature sauvage

Les Swimrunners doivent s’adapter à la topographie du terrain, à la température de l’eau, aux caprices de la nature. C’est sûrement l’aspect le plus important du Swimrun : parcourir la nature sans la plier, sans la dénaturer dans l’optique d’atteindre son but.

Cette notion de liberté s’accompagne de contraintes qui peuvent parfois devenir de véritables enjeux pour les organisateurs. En effet, vous ne trouverez pas de poste de soin tous les 100 mètres, et très peu de points de ravitaillement.

Il vous faudra vous munir d’un bandage réglementaire pour parer aux premier secours et d’un sifflet pour alerter les équipes les plus proches. Pour cette raison évidente, il est interdit de s’éloigner de son binôme plus de 10 mètres (que ce soit en phase de course ou de natation), mais malheureusement, l’application des règles n’est pas toujours systématique pour les organisateurs.

Évitez de jeter vos détritus en pleine nature également. Il serait dommage d’entacher la pratique de ce sport avant même sa démocratisation (inutile d’évoquer la disqualification immédiate).

L’équipement réglementaire :

Pas d’obligation stricte, uniquement des recommandations. En plus du bonnet de natation, systématiquement fourni par les organisateurs, vous devrez vous munir :

  • D’une combinaison en néoprène (importante pour lutter contre les risques d’hypothermie)
  • D’une bonne paire de chaussures, capable d’alterner entre de longues sessions de course et de nage (puisque vous devrez les porter en nageant)
  • Une longe facultative, pour vous relier physiquement à votre partenaire (afin que le plus fort aide le plus faible à progresser)
  • Des « plaquettes », outil d’entraînement incontournable en natation, utile ici pour aider les non-initiés durant les phases de nage.
  • Une bouée (facultative aussi), importante en entraînement, elle peut fournir un support d’urgence en cas de problèmes.

Enfin, notons la présence d’un équipement un peu particulier : le pull-buoy. Il s’agit d’un morceau de mousse que l’on insère entre les jambes pour aider le corps à garder une position horizontale pendant la nage. Toujours présent dans une course de Swimrun, le pull-buoy est rapidement devenu l’un des symboles de ce sport.

Tous ces éléments peuvent être parfois difficiles à trouver. Fort heureusement, pour les débutants comme pour les vétérans, de nombreuses marques ont décidé d’investir massivement, afin de proposer une gamme dédiée au Swimrun. Il est désormais facile de trouver des combinaisons néoprènes adaptées à la pratique du Swimrun (avec un zip frontal et non plus dorsal), ou des chaussures capables d’évacuer l’eau en un clin d’œil (merci Reebok). Vous pourrez d’ailleurs retrouver l’ensemble de ces marques et équipement chez Swimrunland.fr, le site spécialisé du Swimrun en France.

Où pratiquer ?

Si courir et nager ne pleine nature, pendant de longues heures, sur une multitude de terrain avec votre partenaire est votre rêve, sachez que la pratique du Swimrun a un coût. Celui du matériel bien sûr, mais également celui de l’inscription, qui varie énormément d’une course à l’autre et qui peut s’avérer difficilement explicable par l’équipe organisatrice.

De plus, les courses peuvent être éloignées les unes des autres et en trouver une proche de chez vous risque d’être mission impossible, attendez-vous à devoir parcourir quelques kilomètres en voiture avant d’arriver sur la ligne de départ.

Mais le jeu en vaut la chandelle, tant la promesse d’immersion en pleine nature est prometteuse. Le bonheur ne vaut que s’il est partagé, et quoi de mieux que le Swimrun pour vous faire vivre une aventure faite de rencontres, d’entraide et d’amitié.