Optimiser les mètres carrés

Optimiser les mètres carrés

Aujourd’hui, le prix des mètres carrés dépasse l’entendement dans beaucoup de villes, à commencer par notre capitale. Les achats immobiliers sont donc tous très réfléchis, et souvent les acheteurs se retrouvent obligés de faire des concessions sur le nombre de pièces de leur logement. Dans d’autres cas, les besoins évoluant (télétravail, arrivée d’un enfant…), beaucoup se retrouvent dans l’incapacité de déménager pour plus grand, les prix restant hors de portée.

Sandrine Neimer, créatrice de l’agence de décoration d’intérieur Synergie Déco située dans les Yvelines, nous donne quelques trucs et astuces pour optimiser les mètres carrés sans devoir pousser les murs.

Penser à utiliser les murs

« On y pense souvent dans la cuisine, à l’image de la crédence au dessus du plan de travail, mais rarement ailleurs. Il ne faut pas hésiter à suspendre des meubles en hauteur, de manière à visuellement conserver toute la surface du sol libre, ce qui agrandit l’espace et facilite le nettoyage. En effet, le haut des murs est souvent oublié, mais peut servir de bibliothèque, de rangement  pour les objets qui servent peu (valises, couettes d’appoint, matériel de ski…), en optant pour des étagères fermées. » nous dit Sandrine.

Une autre idée sera de créer un rangement sur mesure très peu profond, qui accueillera les verres par exemple, et une fois fermée, la porte sera revêtue d’une reproduction tableau, ou d’un beau papier peint. Le rangement devient élément du décor, et se fond dans l’ambiance.

Jouer sur les niveaux

De la même façon que les murs sont utiles, le sol et le plafond peuvent l’être aussi ! Une estrade de 20 centimètres de hauteur suffira à créer une marche qui reste confortable à franchir, en fournissant un espace de rangement conséquent. Dans certains cas, cette estrade peut même dissimuler un lit, qui disparaîtra le jour en dessous pour libérer toute la place. Idem pour le plafond, qui peut accueillir  des caissons de faible hauteur dans un couloir…

Utiliser des meubles à plusieurs fonctions

« Les têtes de lit se font rangement,  les tables basses se relèvent et se déplient pour  devenir table haute,  une console se transforme en une grande table pour recevoir… Le prix souvent plus élevé de ces meubles est compensé par leur double utilisation, dispensant l’achat de deux meubles. On peut également penser à mettre des roulettes sous son mobilier, de manière à faire bouger son agencement suivant les besoins.

Jouer la transparence

« En posant des verrières entre deux pièces. Oui, cela fait des travaux,  mais le résultat est canon!  Outre le gain esthétique, le gain d’espace visuel n’est pas négligeable. Les pièces restent closes, ce qui facilite la concentration dans le cas d’un bureau, ou permet de cuisiner tranquillement sans nuisances olfactives… Mais la lumière circule, la profondeur des pièces donne l’illusion d’un espace démultiplié. » souligne Sandrine.

Utiliser les recoins

Installer un bureau sous un escalier, ou y faire réaliser des rangements sur mesure pour la penderie, les chaussures dans une entrée ;  les rampants sous combles dans leur point le plus bas seront utilisés pour stocker les vêtements d’hiver,  ou pourront aussi servir de bibliothèque…

On peut aussi penser l’agencement des combles de manière pratique : le couchage ne nécessite pas de grande hauteur , on le disposera de préférence  sous la pente, et on réserve les zones de plus grandes hauteur aux besoins « debout », une douche par exemple, ou une penderie.

Merci à Sandrine Neimer pour ces conseils, vous pouvez retrouver d’autres idées sur le site de l’agence http://www.synergiedeco.com.